Archivo de la categoría: IDEES BUSINESS

Idée d’entreprise: entrer dans un secteur pour en être le leader

Pendant le salon Miempresa, j’ai eu l’opportunité d’assister aux conférences respectives de l’un des fondateurs de Marco Aldany (coiffure et beauté), et de Kiwoko (magasin pour animaux de compagnie). Dans le premier cas, depuis le début l’entreprise a ouvert ses propres salons, et même si aujourd’hui ils s’appuient en partie sur un réseau de franchisés, ils continuent à ouvrir de nouvelles boutiques. Dans le deuxième cas, l’idée est de racheter des magasins du secteur pour faire une entreprise leader. Mais dans les deux cas, les fondateurs savaient depuis le début qu’ils voulaient avoir le leadership et concentrer un marché très éclaté. Dans le cas de Marco Aldany, si je me souviens bien, ils ont à l’heure actuelle 400 centres et sont la première chaîne de coiffeurs, mais cela ne représente qu’à peine 5% du marché. Dans le cas de Kiwoko, ils sont également leader, avec 20 magasins sur un total de presque 6.000.

L’idée de business dans ce cas, est de trouver un secteur encore très fragmenté, créer un magasin (ou l’acheter), créer un concept, une image et une marque très forte, et développer le tout. Toujours avec l’ambition de croître. Alejandro Fernández Luengo (Marco Aldany) nous racontait qu’au début les fournisseurs comme L’Oréal et Procter & Gamble se moquaient lorsqu’il disait que son objectif était d’atteindre les cent boutiques, alors qu’il n’en avait qu’une. Aujourd’hui il y en a 400, mais seulement parce qu’ils ont pris des risques et parié sur leur business. Ils pourraient s’être contentés d’un salon de coiffure rentable, mais dès qu’il parvinrent à la rentabilité, ils utilisèrent le premier salon comme garantie pour le second, et ainsi de suite, jusqu’à atteindre une taille critique qui leur a donné accès à d’autres formes de financement. Javier Osa (Kiwoko), a également les idées claires, et nous a demandé si nous connaissions des exemples de chaînes de magasins de jouets. Bien sûr, Toys R Us, Imaginarium, etc. Et ensuite ils nous a expliqué que le marché des animaux de compagnie représente le double de chiffre d’affaires que les jouets. Et dans un secteur fragmenté, personne ne connaît une marque.

Comme vous pouvez le voir, il ne s’agit pas d’avoir une idée géniale, seulement des dons de gestionnaire, beaucoup d’envie, et savoir risquer et parier sur le projet. Et si vous aimez les animaux, pourquoi ne pas faire une marque concurrente de Kiwoko ? Avec un marché si fragmenté, il y a de la place !

http://www.kiwoko.com/

http://www.marcoaldany.com/

Idée business: centrale d’achat de services pour particuliers

Comme nous nous sentons seuls parfois face aux grands opérateurs de télécommunications ou aux distributeurs d’eau, d’électricité ou de gas ! Lorsque les problèmes arrivent, il apparaît souvent clairement que nous ne sommes qu’un client parmi des millions, et que notre départ ne fera aucun mal à notre fournisseur, ce qui produit une insatisfaction immense.

La solution pourrait être de créer une centrale d’achat, qui agirait comme intermédiaire entre les entreprises et les clients. En plus de conseiller et d’agir en cas de petits litiges (comme ce que font les organismes de défense des consommateurs), la centrale d’achat négocierait les prix des services au nom de ses membres. Mais elle ne commercialiserait rien, la relation client – fournisseur resterait identique. Elle facturerait juste une petite commission périodique basée sur les économies entre les prix obtenus et les prix officiels des fournisseurs. Elle proposerait également des conseils pratiques lors de la signature des contrats. Par exemple, dans le secteur électrique il est fréquent que la puissance stipulée dans le contrat soit très supérieure à la nécessaire.

Qu’en pensez-vous ?

Un modèle de business intéressant : 12designer

J’ai reçu ce mail ce matin, et comme le concept est intéressant et que c’est demandé poliment 😉 je le reproduis intégralement ici. Il s’agit d’une plateforme web en principe très utile pour les entrepreneurs.

Bonjour,

Je souhaite vous faire part du lancement de 12designer en langue française.
12designer est une plate forme permettant de rassembler une communauté de graphistes et de webdesigner qui ont la possibilité de réaliser des créations, pour des entreprises voulant se donner une identité visuelle.

Plus concrètement, les entreprises font des appels d’offres pour la création d’un logo, d’un site internet ou encore afin de trouver un nom pour leur entreprise ou un produit. Elles fixent alors un prix pour la réalisation de ce projet et les créatifs inscrits sur notre site peuvent décider d’y participer. Un concours est alors organisé, l’entreprise décide après un certain temps quelle création correspond au mieux à ce qu’elle recherche et sélectionne un gagnant. Ce dernier touche alors entièrement la somme fixée lors de la mise en ligne du projet et cède ses droits d’utilisation.

Si notre concept vous intéresse, nous serions très flattés d’un article/d’une interview dans votre blog, nous sommes en effet à la recherche de créatifs et de projets afin de pouvoir développer notre site internet en France.

Cordialement,

Amandine Hach

Vous en saurez plus sur http://www.12designer.com/fr/

Deux nouvelles idées d’entreprise: gestion d’image sur Internet et Professional Organizer

Aujourd’hui, deux idées qui m’ont été commentées par un ami:

– Gestion de l’image sur Internet:
Ceux qui d’entre nous utilisent beaucoup Internet, ont quelquefois de mauvaises surprises lors d’une recherche sur leurs noms et prénoms. Ce commentaire ironique que nous avions fait il y a des années sur un forum, ou ces photos de plage publiées sur un réseau social, sont les résultats de la première page d’une recherche sur Google depuis plusieurs mois voire plusieurs années et nous ne nous en étions pas rendu compte. Dans le cas d’une personnalité publique, ou d’une entreprise, il est également important de savoir ce que d’autres ont pu publier sur nous. Des entreprises qui gérent votre image sur Internet sont apparues, et elles vont jusqu’à prendre des mesures judiciaires pour défendre leurs clients, mais je ne suis pas sûr que ce concept soit arrivé en Espagne.

– Gestion de l’espace:
L’être humain tend à accumuler des choses et à être réticent à s’en séparer, même lorsqu’elles sont vieilles et inutiles. La conséquence est que nous avons toujours besoin de plus d’espace, d’armoires et d’appartements de plus en plus grands. Mais évidemment la solution passe par la rationnalisation et jeter l’inutile. Si nous n’avons pas le temps ou les qualités d’organisation nécessaires, il existe des entreprises qui le font pour nous. Cela fait des années que les professional organizers existent aux États-Unis, mais en Espagne c’est un concept plus récent. Voir par exemple link

Une idée de business basée sur l’expérience: l’agence de recrutement spécialisée

Ceux d’entre nous qui ont eu l’opportunité de participer à des processus de sélection de personnel depuis les deux côtés (comme candidat et comme recruteur), ont pu voir souvent comme les agences de recrutement et les services de RH ont peu ou pas d’idée sur la partie technique. Ce n’est pas une critique, à chacun sa spécialité, mais cela conduit à beaucoup de perte de temps. Si on parle par exemple des Finances, lorsque le recruteur n’est pas un spécialiste, il pourra par exemple préselectionner des candidats dont le curriculum ne s’adapte pas vraiment, ou même être trompé par un candidat un peu habile.

Créer une agence de recrutement spécialisée dans votre secteur peut être une opportunité intéressante de business, avec une véritable valeur ajoutée pour vos clients. Ils ne perdent pas de temps, et pourront voir plusieurs postulants qualifiés, au lieu de se décider comme c’est fréquent pour le seul qui s’adapte. Bien évidemment, c’est un travail qui nécessite des qualités dans les relations humaines.

Trois nouvelles idées de business: tableaux décoratifs, kits santé et stickers pour meubles Ikea

Les trois idées que je présente aujourd’hui ne sont pas de mon invention mais je les ai trouvées sur Internet et elles m’ont semblées intéressantes.

– Vendre des tableaux décoratifs à des entreprises qui ont des grands espaces muraux:

Nous avons tous vu ces grands couloirs d’hopital, d’hotel ou autres vides de toute décoration, ou simplement ornés de tableaux de mauvais goût. L’idée de ce business, est de commercialiser des tableaux (ou posters joliment encadrés), pour décorer ces grands espaces vides. Avec un peu de goût et un budget limité, les possibilités d’exploiter cette niche sont intéressantes.

– Vendre des kits (exemple kit santé en GB):
Une entreprise anglaise a renouvelé le concept des kits en créant des trousses de santé thématiques vendues en hypermarchés (enfants, voyage, maison). L’idée est déclinable pour d’autres marchés où des kits existent déjà (bricolage, réparation vélo, etc…)

– Vendre des stickers pour différencier les meubles Ikea:
Le problème du succès d’Ikea, c’est que lorsque vous allez chez des amis, vous retrouvez la même table basse du salon, la même armoire de salles de bain, etc. La solution, je crois que c’est une société de Nouvelle Zélande qui l’a trouvée: vendre des stickers adaptés aux meubles Ikea les plus communs pour les rendre originaux.

Une excellente idée de business : Les P’tites folies d’Amélie

Une très bonne idée ne veut pas forcément dire inventer un nouveau marché, en proposant un service ou un produit nouveau. Une très bonne idée, cela peut être tout simplement de vendre sur Internet des accessoires de mode, des bijoux ou des accessoires de décoration maison, jolis, originaux et d’authentique fabrication française.

Je vous invite donc à découvrir et faire connaître le site des P’tites folies d’Amélie, qui vient d’être mis en ligne (link).
Vous y trouverez des étoles, des foulards, des porte-clés, des bagues, des boucles d’oreilles, des colliers, des nappes et torchons brodés et de nombreuses autres belles choses.

En plus, je suis très fier, car c’est ma soeur aînée qui crée et commercialise !

Je rappelle l’adresse : http://lesptitesfolies.free.fr/

Une idée business originale: un dispositif pour couper l’alimentation des appareils qui fonctionnent avec une batterie

Je crois que c’est la première idée que je présente qui n’est pas une prestation de service mais un produit physique bien concret. Le dispositif couperait l’alimentation électrique des ordinateurs portables, téléphones mobiles, et autres appareils similaires une fois que la batterie est pleine. L’interruption du courant se ferait avant le transformateur, et le courant reviendrait lorsque le taux de remplissage de la batterie descendrait sous un certain seuil (par exemple 35%).

D’accord. Très bien. Mais, pourquoi ?

C’est très simple:

– Il s’agit d’éviter que les batteries restent en permanence à 100% de charge et connectées au courant, ce qui selon de nombreux experts détériore plus rapidement les batteries. Attention, car selon l’information que j’ai trouvé sur le Net, il n’est pas bon d’effectuer des cycles complets (c’est-à-dire vider complètement la batterie pour la recharger ensuite complètement), contrairement à une idée répandue. Si j’ai bien compris, le mieux c’est que la batterie se charge et se décharge à moitié, c’est la raison pour laquelle je mettrais un seuil de 35% pour inicier la recharge et pas 10% par exemple.
– Économiser l’énergie. On ne dirait pas, mais un ordinateur portable consomme énormément de courant, et il suffit de sentir la chaleur qu’il dégage pour s’en rendre compte. C’est pour cette raison que je parle de couper le courant avant le transformateur, pour qu’il n’y ait aucune consommation.

Si cette idée est vraiment bonne, ce dispositif sera finalement installé de série sur les appareils, et c’est pourquoi je me demande pourquoi les constructeurs n’y ont pas déjà pensé, ce qui me pousse à penser que cette idée ne doit pas être si bonne, et que je me trompe quelquepart.  Mais, et si j’ai raison ? Je le laisse à votre jugement.

Trois nouvelles idées de business: magasin de cadeaux pour hommes, centre de formation pour séniors et enfants, tailleur low cost

Voici d’autres idées auxquelles j’ai pensé récemment:

– Magasin de cadeaux pour hommes:

C’est un autre concept de magasin thématique, qui pourrait se faire sur Internet ou dans un local. Parce qu’offrir quelquechose de spécial à un homme n’est pas une chose facile, surtout si on veut éviter la cravate ou le parfum.
Avec ce nouveau concept, les choses seraient beaucoup plus faciles. Que trouverait-on dans cette boutique ? Un peu de tout. Depuis les articles les plus métrosexuels (crèmes pour homme, bijoux), jusqu’aux livres spécialisés sur les sujets masculins (sport, automobile), les expériences du type Smartbox (essai d’une Ferrari, oenologie), les jeux de console, les accessoires pour le vin, les portefeuilles, et de nombreuses autres choses.

– Centre de formation pour séniors et juniors:

Plus qu’un véritable business, c’est une idée avec un certain charme. Il s’agit de faire un petit centre de formation où les personnes âgées et les enfants puissent apprendre ensemble. Par exemple, les juniors pourraient aider les séniors dans l’apprentissage de l’informatique, et les séniors aider les enfants sur les sujets comme la grammaire. Cela permettrait de créer un point de rencontre entre les générations, à une époque où les liens entre les âges s’affaiblissent de plus en plus.

– Tailleur sur mesure low cost:

En Espagne il existe déjà une chaîne de tailleurs sur mesure, je ne sais pas si c’est une franchise, mais dans de nombreuses villes on peut trouver les boutiques de “Artesanos Camiseros” (littéralement: artisants chemisiers). Mais ce service n’est pas donné et peu de personnes peuvent se le payer, ou si elles le font, c’est pour une occasion spéciale comme un mariage. Mais si ce service est cher c’est parce que la main d’oeuvre n’est pas bon marché et le savoir-faire se paie.

Pour pouvoir offrir ce service à un prix compétitif, à une qualité acceptable, je pense qu’il serait possible d’externaliser la production dans un autre pays. Le client vient au magasin, un tailleur lui prend les mesures, celles-ci sont envoyées au lieu de fabrication. Après un délai suffisant mais pas prohibitif (disons deux semaines), le vêtement est livré à la boutique et peut être donné au client. En cas de problème, le tailleur local peut faire les ajustements nécessaires. L’aspect logistique est une contrainte forte, mais si le service est bon et le prix compétitif, le business peut être très rentable. A condition d’offrir une bonne garantie (satisfait ou remboursé) au client.

Idée business: le commerce en ligne

Rien de très original peut-être, mais même si la bulle Internet a explosé au début des années 2000, il est certain que le commerce en ligne connaît une croissance spectaculaire tous les ans. La concurrence est rude, mais avec un bon positionnement et un bon référencement, on vise immédiatement un marché national. Les frais fixes (loyer du local par exemple) sont remplacés par des frais plus variables (coûts logistiques notamment), et qui sont donc directement liés au volume d’activité (c’est également le cas de certains coûts publicitaires).

Je ne vais pas en dire beaucoup plus sur mon idée, sauf qu’il s’agit d’un concept qui existe déjà en France et dans de nombreux autres pays, mais qui bizarrement n’a pas encore débarqué en Espagne. Je suis en ce moment en train de m’interroger sur l’utilité de déposer un nom de domaine (possible gratuitement ici link). Il faut que je me renseigne davantage sur ce monde que je connais assez peu pour bien comprendre les mécanismes, règlementations et obligations.

J’accepte d’ailleurs bien entendu vos conseils et suggestions !