Archivo de la categoría: CONSEILS EN FRANÇAIS

Quelle forme juridique choisir pour créer une entreprise en Espagne ?

N’ayant pas encore défini l’idée de business, il est trop tôt pour choisir une forme juridique, mais pas pour en parler. J’ai analysé l’information disponible sur les sites des chambres de commerce espagnoles, et les deux options qui me semblent les plus adéquates pour commencer sont l’Entrepreneur Individuel (souvent appelé “autónomo”) et la Société Limitée Nouvelle Entreprise (SLNE).

L’Entrepreneur Individuel présente l’avantage d’être une forme juridique très simple. La personnalité juridique se confond avec l’entrepreneur, aucun capital minimum n’est exigé et les démarches administratives tant au moment de la création que durant la vie de l’entreprise sont relativement simples.
Mais cette option présente un gros inconvénient pour moi, car il n’y a pas de différence entre le patrimoine de l’entreprise et le patrimoine personnel, et la responsabilité financière est illimitée. Pire, dans certains cas, le patrimoine du conjoint peut également être engagé. L’autre inconvénient est que les résultats sont soumis à l’impôt sur le revenu, donc avec une grille progressive. Si les résultats sont bons, le taux d’imposition sera très élevé.

La SLNE est une adaptation de la SL (équivalent espagnol de la SARL française). Ce format est spécialement pensé pour le démarrage de projet d’entreprise de petite taille. Le capital minimum est de 3.012€ et le maximum de 120.202€, avec un maximum de 5 associés. Les démarches sont simplifiées par rapport à la SL (organe de gestion plus simple qu’un conseil d’administration), et le régime d’imposition est l’impôt sur les sociétés, qui est actuellement de 30% en Espagne. Et bien sûr, comme le nom l’indique, la Société Limitée est de responsabilité limitée au capital apporté, donc pas de risque pour le patrimoine personnel en cas de mauvaises performances.

Bref, la SLNE sera probablement la forme juridique que je choisirai, d’autant qu’elle peut évoluer ver la SL ou la SA, les deux formes juridiques à personnalité propre les plus communes mais également assez lourdes à gérer au niveau administratif.

J’attends vos commentaires, pas besoin d’être un spécialiste en droit mercantile espagnol. 😉

Quelques pistes pour des idées de business

Certaines personnes pensent depuis des années à leur idée d’entreprise. Ils la gardent dans un coin de leur tête pendant qu’ils travaillent dans un autre endroit, et un jour font le grand saut, laissent leur activité actuelle et se lancent à l’aventure. Ce n’est pas mon cas. Pour le moment je n’ai aucune préférence, ce qui rend plus difficile la décision.

 

Cela fait plusieurs jours que je note des idées, et je vais tenter de les résumer dans des grandes catégories.

 

LE COMMERCE CLASSIQUE:

– Création d’une boutique thématique (par exemple vendre des produits qui sont déja sur le marché mais dispersés, ou difficiles d’accès). Exemple trouvé sur le net: vendre seulement des produits pour les personnes allérgiques.

– Création d’un magasin classique avec un positionnement différent (grande qualité de service, prix ultra compétitifs, etc…)

Les + : marché très large, marges faciles à estimer

Les – : coût du local, amplitude d’horaires

 

L’HOTELLERIE – RESTAURATION:

Pour le moment, je renonce à toute enterprise dans ce secteur en raison de la mauvaise qualité de vie que cela implique à moyen et long terme.

 

LA VENTE A DOMICILE:

– Ventes de produits différents aux habituelles pizzas et chinois (par exemple des repas sains du lundi au vendredi pour les entreprises), et surtout produits non alimentaires.

– Réaliser des services à domicile.

(+) Pas besoin d’un local

(-) Logistique plus compliquée

 

SERVICES AUX ENTREPRISES

– Services de consulting financier (en capitalisant mon expérience), par exemple dans le domaine de la réduction des coûts (très utile en période de crise comme celle qui sévit en Espagne)

– Réaliser des tâches sous-traitées par les entreprises clientes, (de préférence dans des domaines liés à la finance mais pas exclusivement)

– Etc…

(+) Expérience, situation de crise favorable aux optimistations de coûts

(-) Clients plus éxigeants et difficiles à conquérir

 

PAGE WEB:

– Proposer un service qui n’existe pas pour le moment, par exemple dans le domaine des voyages (il y a de nombreuses pages, mais elles ne s’adaptent pas totalement aux besoins des voyageurs).

– Vente en ligne

(+) Possibilité de travailler de chez soi

(-) Forte concurrente, visibilité délicate, besoin de connaissances techniques (ou coûts de sous-traitance)

 

AUTRES

– Import / Export

– Concept qui ait du succès dans un autre pays mais n’existe pas en Espagne

– Etc…

 

FRANCHISE:

– Il y en a de tous les genres et dans tous les secteurs

(+) Risque inférieur, structure d’appui, business connu

(-) Pas de véritable indépendance, et développement ultérieur limité

 

Vos commentaires et idées sont les bienvenus

 

 

 

BLOG CRÉÉ !

Ça y est. J’ai décidé de créer une entreprise.

Je commence de zéro, sans même avoir une idée concrète en tête. Je commenterai ici l’évolution d’un processus qui, espérons, culminera para la création d’une entreprise réussie.
Pour le moment, je note n’importe quelle idée qui me vient à l’esprit, n’importe quel concept dont j’entends parler ou que je trouve sur Internet et qui me semble intéressant. Je suis dans ce que j’appellerai la phase 1, qu’on peut qualifier comme une période d’ouverture d’esprit totale à toutes les idées, sans concrétiser pour le moment. Je veux me donner le temps de trouver un concept qui me plaise et me convainct complètement.

L’idéal ? Un business dans un secteur qui me passionne, dans lequel je puisse optimiser mon experience et qui soit socialement responsable.

Je ne vais pas perdre mon temps à rechercher une idée géniale, révolutionnaire, qui me permettrait d’atteindre la fortune de Bill Gates. Par contre je veux créer une entreprise qui puisse croître et employer de plus en plus de personnes, pas une affaire unipersonnelle qui me fasse bien vivre sans créer de postes de travai.

Ceci est la version française du premier article du blog, que j’ai commencé à rédiger en espagnol. A partir d’aujourd’hui je vais tenter l’aventure d’un blog bilingue, afin que mes amis et connaissances de France puissent aussi me lire et me conseiller.