Idée business: cimetière virtuel amélioré

Oui, je sais, les cimetières virtuels existent déjà, depuis longtemps (2000), mais l’idée qui m’est venue à l’esprit n’est pas la même chose que ce qui existe aujourd’hui. Je faisais la vaisselle, et je ne sais trop bien pourquoi, j’ai pensé à un site internet qui s’appellerait “elotrobarrio.com” (lautrequartier.com, en espagnol c’est une expression qui se réfère au monde des morts), et de là je suis passé aux cimetières virtuels. Je n’avais aucune idée que cela existait déjà, c’est pour cela qu’avant de faire une recherche sur Google j’ai laissé vaguer mon imagination et j’ai pensé à un endroit où chacun laisserait les choses dont il voudrait que le souvenir passe à la postérité. Et c’est là précisément la grande différence avec ce qui existe actuellement. Les pages que j’ai vues jusqu’à présent traitent des personnes décédées a posteriori, au travers de la vision subjective des autres. Comme tout se produit après le décès, tout est dans les mains des amis et de la famille, et pas de l’individu.

Ce thème est très actuel, renforcé par le succès des réseaux sociaux. Facebook a déjà pris des mesures, en créant de fait un cimetière virtuel (comme on peut le lire en espagnol dans cet article de El País link).

Je propose la chose suivante: un espace de souvenir (c’est plus joli que cimetière) construit par le membre inscrit. Le profil d’utilisateur se composerait de trois éléments:
– les choses pour lesquelles tu souhaites que les autres se souviennent de toi: anecdotes, photos, vidéos, citations d’auteurs, les choses qui te font rêver, etc…
– ce que tu souhaites qu’il se passe à ton décès: donation d’organes ou pas, rituel religieux ou pas, le texte que tu aimerais qui soit lu durant la cérémonie, être enterré ou incinéré, etc…
– si tu souhaites que ton profil reste tel quel ou si tu permets qu’après ta mort quelqu’un puisse le modifier, également si tu acceptes que des hommages puissent être rédigés par les visiteurs, tels que textes, vidéos, photos.

Une fois que le profil est prêt, il faut choisir deux personnes de confiance auxquelles est envoyé un courrier électronique, et qui seront chargées de communiquer tes dernières volontés et de bloquer pour toujours le compte. Pour bloquer le compte, et pour éviter les blagues de mauvais goût, il sera nécessaire d’envoyer un certificat de décès scanné et ce sera vérifié par un employé de la page.

Le service serait gratuit, financé par de la publicité.

D’autres services (payants) seraient disponibles, comme par exemple payer pour que tout autre information personnelle soit effacée d’Internet après le décès, dans un mode de fonctionnement semblable à celui que j’ai décrit dans un autre article sur la gestion de l’image sur Internet (Deux nouvelles idées d’entreprise: gestion d’image sur Internet et Professional Organizer ). En effet, il est assez désagréable pour la famille de voir des bêtises publiées par leur être cher être actives de nombreuses années dans de nombreux endroits sur Internet. Ceci, bien sûr, requérirait l’approbation antérieure du disparu (par exemple une option à choisir dans son profil).

Ce n’est pas l’idée la plus joyeuse du blog, mais malheureusement il y aura toujours un marché, et l’utilisation d’Internet fait que nous ayions beaucoup d’informations personnelles disséminées.

Tags: idée, business, création, entreprise, cimetière, virtuel, dernières, volontés, souvenirs

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *


*