Entreprise ou association ?

Entreprendre n’est pas forcément créer une entreprise. S’enrichir ne signifie pas obligatoirement augmenter les zéros sur son compte en banque. Au moment de lancer un projet, nombreux sont ceux qui se posent la question de créer une entreprise ou une association. Cela répond à des objectifs très différents, mais la satisfaction personnelle peut être aussi importante dans les deux cas.

Personnellement, je me suis sérieusement posé la question. Je n’ai pas lancé mon projet pour devenir très riche, cela n’a jamais été mon objectif personnel. Ce qui m’attire c’est le défi, la création, être capable de concevoir quelquechose qui puisse durer, pouvoir donner un travail à d’autres personnes et avoir une capacité économique suffisante pour aider les autres. C’est donc m’enrichir par l’expérience qui me passionne, et créer une association aurait pu être la solution. Il y a tellement de causes, tellement de personnes qui souffrent (en Europe ou ailleurs).

La principale raison pour laquelle j’ai renoncé pour le moment à une association à but non lucratif, c’est que je dois d’abord penser à ma propre stabilité économique avant de pouvoir aider les autres. Si je crée une association, il ne serait pas éthique que je m’occtroie un salaire tant que les revenus de l’association ne dépassent pas un seuil important, car les fonds récoltés doivent aller d’abord aux projets, pas au fonctionnement. Et j’ai la sensation que le temps pour obtenir un salaire suffisant serait beaucoup plus long que dans le cas d’une création d’entreprise.

Je suis parfaitement conscient que les premiers mois (voire les premières années) ne me permettront pas de dégager un salaire convenable, mais je pense aussi que si mon projet réussi, je serai beaucoup plus à même d’aider les autres. Quelque soit le business que je mettrai en place, il y aura un % du CA qui ira à des projets humanitaires. Au début sans doute à des grandes ONG comme MSF ou ACF, et ensuite mon intention est de créer ma propre organisation.

Pour ceux qui envisagent de créer une association au lieu d’une entreprise pour des motifs fiscaux, attention à une chose: en Espagne (et probablement en France), le patrimoine d’une association à but non lucratif ne peut pas être cédé à un particulier, ni à une entreprise, seulement à une association du même type. Cela est tout à fait normal, car le but n’est pas un enrichissement financier personnel.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *


*